Les 89 nouveaux diplômés du CFMI
(centre de formation aux métiers de l’industrie) vont être engagés par la
plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA).

‘Les jeunes qui viennent d’être
formés sont en mesure de faire tourner la PIA. C’est une fierté d’être en
mesure de satisfaire un besoin de main d’œuvre qualifiée dans plusieurs
secteurs d’activités’, a indiqué jeudi Jules Anani Gozo, le directeur général
du CFMI.

Fruit de la coopération
franco-togolaise, le CFMI a débuté ses activités en 2015 grâce à l’appui de
l’Agence française de développement (AFD). 

A ce jour, environ 500 personnes ont
reçu une formation avec un taux d’insertion proche de 80%. 

La plateforme industrielle,
inaugurée début juin, est appelée à jouer un rôle de catalyseur pour soutenir
la croissance économique, l’intégration régionale et le commerce.

Le site, en cours d’aménagement,
accueillera des activités de logistique et de transformation.

 

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.