Focus depuis le 04 février 2022 sur l’Enseignement Technique et la formation professionnelle au Togo à travers la 1ère édition de la Semaine de l’Enseignement Technique et de la Formation lancée ce mardi 08 février 2022 à Sokodé. Une semaine nationale qui permet aux instituts de révéler au grand jour les techniques et méthodes de formation dans leurs secteurs, un creuset assez particulier. Le Centre de Formation aux Métiers de l’Industrie (CFMI) s’interdit de rester en marge de cette aubaine. Les premiers responsables ont pris sur eux de motiver leur nouvelle promotion afin de leur permettre de tracer leurs voies.

Depuis le 04 février, et ce, jusqu’au 12 février 2022, la 1ère édition de la Semaine nationale de l’Enseignement Technique et de la Formation bat son plein sur l’ensemble du territoire national.

Articulée sous le thème « Agir ensemble pour une meilleure employabilité et la digitalisation de l’Enseignement Technique et de la Formation

Professionnelle », cette semaine permettra de mettre la lumière sur l’importance de la formation professionnelle dans le développement industriel du Togo. Une initiative qui démontre la préoccupation de l’Etat de former des ressources humaines qualitatives pour répondre au prix de développement du Togo. C’est dans cet élan que le CFMI a saisi cette occasion pour initier une conférence débat au profit de sa nouvelle promotion sur le thème « L’importance de la formation professionnelle industrielle du Togo ».

« Le CFMI est un centre dédié aux industries au Togo principalement. Nous formons des gens capables d’agir sur le développement du Togo en travaillant dans les industries. Le Centre s’inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle du Togo. C’est ce qui justifie cette conférence pour nos apprenants. C’est notre nouvelle promotion. On essaie de les accompagner pour qu’ils puissent bien cerner les métiers pour lesquels ils sont là et comment ces métiers évoluent dans les industries. Cette conférence se veut leur ouvrir les yeux afin qu’ils puissent s’inscrire dans le développement de l’industrie de ce pays. Au sortir de cet exercice, nos apprenants doivent être motivés à 100% pour la formation » a indiqué Gustave Kwami AGUNYO, Responsable de la formation du CFMI.

Le formateur de cette conférence n’est autre que Dr Victor José Kodjovi Afanou, DG OPEM (Observatoire Panafricain pour l’école et les Métiers), un averti qui s’y connaît parfaitement dans la formation professionnelle.

Il faut souligner que ce cadre de partage organisé par le CFMI a mis l’accent sur plusieurs paramètres liés à l’industrie dans le but de permettre aux apprenants de bien comprendre le métier et voir comment ils pourront apporter leurs contributions au développement du Togo à travers les formations qu’ils recevront au Centre et l’acquisition des compétences qui leur seront transmises.

Pour rappel, le CFMI est dédié aux industries. Le Centre s’est donné comme mission de faire développer l’industrie togolaise à travers les formations transmises aux apprenants que les techniciens qui déjà travaillent dans les entreprises. 

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.